Kidadoweb : sites pour enfants et ados

Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre

Moyen-âge pour les enfants : histoire, coloriages, jeux et bricolage

Le Moyen Age pour les enfants

Les enfants au Moyen-Age

Maintenant je voudrais te parler de quelque chose qui va certainement beaucoup t'intéresser : la vie des enfants au Moyen Age.

Naître au Moyen Age
Ton prénom au Moyen Age
Manger au Moyen Age
Une recette : Pastez nourris
L'Education et l'instruction sous Philippe-Auguste
Les jeux et les jouets au Moyen Age

Naître au Moyen Age :

Tout d'abord, tu dois savoir que naître au Moyen Age n'est pas sans risque, que ce soit pour la mère ou pour l'enfant. Beaucoup de nouveaux-nés meurent à la suite d'un accouchement difficile ou à cause de mauvaises conditions d'hygiène. Seuls deux enfants sur six parviennent à leur huitième année. Les maladies et les malnutritions ont souvent raison de leur pauvre état de santé. Même dans les milieux les plus riches, des enfants meurent très jeunes.

Pour cette raison, une femme au Moyen Age devait mettre au monde au moins sept enfants pour pouvoir assurer une descendance. Si l'enfant survit à l'accouchement, il faut alors le baptiser rapidement, car tout risque de mortalité n'est pas encore écarté. Dans le contexte religieux de l'époque, le baptême est très important, car un enfant qui mourait sans avoir été baptisé risquait de ne jamais aller au "paradis".

Lors du baptême, on donne également un nom à l'enfant. Les prénoms les plus courants pour les garçons sont : Jean, Guillaume, Pierre, Antoine ; et pour les filles : Jeanne, Marguerite, Blanche.

Par la suite, on ajoute souvent un petit diminutif à ces prénoms, qui reflète la personnalité ou l'apparence physique de la personne : Guillaume le petit, Pierre le râleur.
Ces surnoms peuvent aussi suggérer un lieu d'habitation : la fontaine, des bois ; un métier : le tisserand, la chambrière ; un pays ou une région : l'Englois, le Breton.

Ton prénom au Moyen Age :

Tiens je te propose quelque chose d'amusant. Tu peux t'inventer un prénom du Moyen Age en fonction de ton caractère ou de ton apparence physique. Si tu préfères, tu peux aussi choisir un prénom parmi la liste ci-dessous :

Alain le breton
Aalis la lavendière
Alixandre le marinier
Ameline la tisserande
Antoine le charpentier
Bartelemi le tonnelier
Béatriz la chambrière
Bernart le tailleur
Caterine la gentille
Charle le maçon
Colleite la frutière
Cristoffle le lombart
Daniel le cordonnier
David le tailleur
Emeline la coquine
Ernaut le potier
Estienne le chaucier
Eude le péletier
Fabien le cousturier
Féderyc de la Grant-Table
Florant le malingre
Fromont le hardi
Ganelon de la forêt
Garin de la fontaine

Manger au Moyen Age :

Les repas des enfants au Moyen Age étaient bien différents selon s'ils se prenaient dans une famille riche ou pauvre.

Pour un enfant noble, la journée se déroule de la façon suivante :
- Lever à 7 ou 8 heures : "petit déjeuner" : un oeuf dur ou mollet, une pomme cuite, du pain frais.
- 10 heures : "dîner" : bouillon de poule ou de boeuf, viande, lait (le lait d'ânesse est très apprécié), et en dessert, un fruit : pomme ou poire.
- 18 heures : "souper": purée de légumes, éventuellement de la viande, lait, fruit.
- 20 heures : coucher.

Les enfants de paysans : les fils et filles de paysans n'avaient pas une alimentation aussi riche. Ils se contentaient bien souvent d'un simple bouillon de légumes avec un peu de gras et un morceau de pain. Chez les paysans les plus riches, on se nourrit avec les produits de la ferme : lait, lard, oeufs et de la cueillette de fruits sauvages : fraises, mûres, cerises .

Lors de manifestations particulières, fêtes, noces, baptêmes, des repas spéciaux étaient cuisinés.

Si tu veux manger comme au Moyen Age, je te propose une petite recette de cuisine.
Je te conseille de demander à ta maman de t'aider pour la réaliser.
Une recette : Pastez nourris

Pour 6 personnes :

(Fais-toi aider par des grandes personnes pour réaliser cette recette. Certaines manipulations peuvent être dangereuses)

300 g de pâte brisée
350 g de raisins secs
1 verre d'hypocras ou de vin aromatisé
200 g d'amandes effilées
un peu de cannelle
1 clou de girofle broyé
50 g de sucre
100 g de beurre

Ebouillante les raisins secs ; égoutte-les ; mets-les à gonfler dans l'hypocras pendant 2 ou 3 heures.
Ajoute le sucre, la cannelle et le clou de girofle. Mélange bien. Etale ta pâte. Avec un verre, découpe de petits cercles.
Place de la garniture sur l'un des cercles.
Saupoudre d'amandes, et referme avec un autre cercle de pâte.

Tu peux ainsi faire plusieurs petits chaussons.

Il ne reste plus qu'à faire frire tes petits chaussons dans une poêle avec du beurre ou au four sur une tôle beurrée.

Bon appétit !

L'Education et l'instruction sous Philippe-Auguste :

Encore une fois, l'éducation et l'instruction ne sont pas les mêmes pour un enfant de seigneur et un enfant de paysan ou de petit artisan.

- Chez les seigneurs, l'instruction de l'enfant commence à partir de 7 ans.
A cet âge, il est confié à un précepteur, sorte de professeur particulier, qui lui enseigne l'essentiel, c'est-à-dire : lire, écrire et compter. Dans les familles les plus riches et les plus cultivées, l'enfant peut apprendre le latin.
Le jeune seigneur reçoit également une éducation religieuse. Il doit apprendre toutes ses prières et connaître la Bible. L'instruction peut également être assurée par les religieux qui se chargent au sein de l'abbaye de dispenser les savoirs indispensables.
Entre 12 et 14 ans, il devient écuyer d'un seigneur ami. C'est déjà la fin de son enfance !

- Chez les paysans ou les artisans, l'enfant a une vie tout à fait différente.
Dans une famille paysanne, le garçon se lève très tôt pour aider son père aux champs. Il garde aussi le bétail, ramasse du bois et chasse les oiseaux et les lapins. La fillette, quant à elle, aide sa maman à la maison. Elle épluche les légumes, nourrit les poules et les canards, et va chercher de l'eau.
Le fils ou la fille d'artisan apprend très tôt le métier de ses parents en les regardant travailler. Cependant, dans certaines régions, les artisans n'ont pas le droit de faire travailler leurs enfants avant un certain âge. Ainsi, les potiers de Bourgogne, par exemple, ne peuvent pas faire travailler leurs fils ou leurs filles avant 10 ans.
Entre 10 et 12 ans, l'enfant entre en apprentissage. Les garçons comme charpentier, sabotier, tonnelier, les filles comme couturière, lingère ou servante.
Pour eux aussi, l'enfance est terminée. Ils sont maintenant considérés comme des adultes.

Ce n'est pas forcément drôle la vie d'enfant au Moyen Age, n'est-ce pas ?

Les jeux et les jouets au Moyen Age :

Il existe tout de même au Moyen Age de nombreux jouets pour les enfants. Les garçons se fabriquent dans une écorce d'arbre de petits bateaux qu'ils font naviguer sur les mares ou les rivières, ou encore des charrettes qu'ils tirent eux-mêmes.

Les petits garçons de la noblesse imitent leur père avec des épées ou des lances en bois. Les petites filles peuvent jouer avec des poupées en chiffon ou en porcelaine. De manière générale, la nature est un formidable terrain de jeu. On joue aussi à plusieurs à des jeux qui existent encore à ton époque :
cache–cache, les quatre-coins, colin-maillard, saute-mouton.

Je te propose maintenant de t'amuser à un jeu que j'aime beaucoup. Il s'agit du jeu appelé "le franc du carreau". Tu peux y jouer tout seul, mais c'est plus amusant à plusieurs.

Tout d'abord, tu dois tracer au sol un petit carré d'environ 50 cm de côté. Tu peux aussi le représenter avec une corde par exemple. Ensuite, tu te places à environ 7 pas de ce carré.

Le but du jeu est de lancer des pièces de monnaie ou des palets à l'intérieur de ce carré. Le joueur qui gagne est celui qui a lancé sa pièce à l'intérieur du carré, ou celui qui s'en est rapproché le plus près. Il remporte alors les pièces de ses adversaires. A la fin, celui qui a gagné le jeu est celui qui a le plus de pièces.

Si tous les joueurs parviennent à mettre leur pièce dans le carré, alors la partie compte pour rien, et chacun reprend sa pièce.

Quand tu auras beaucoup joué et que tu seras devenu très bon, tu trouveras peut-être le jeu un peu trop facile. Tu peux alors augmenter les difficultés en t'éloignant de plus en plus du carré.

Amuse-toi bien !

Ce texte a été fourni à kidadoweb par Guédelon, chantier médiéval à découvrir !

 

 
 
Kidadoweb - sites enfants : l'histoire pour les enfants - Le moyen âge
 

Kidadoweb : sites pour enfants et ados