Kidadoweb : sites pour enfants et ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre
 

Atelier d'écriture pour
les enfants et les ados:
Le nouvel an chinois

L'histoire de Lisou & Léa

   
   

Sous le déguisement, il y avait plusieurs rangées : à côté de moi se trouvait une fille d'à peu près mon âge, une petite chinoise aux yeux bridés qui chantait dans sa langue. Nous allions assez vite mais tout d'un coup, le mouvement s'accéléra, et je vis sous mes pieds une passerelle délabrée. Nous étions donc sur un pont suspendu.

J'interrogeais du regard la petite chinoise. Elle crut que je lui demandais son nom, et elle me dit : "Kyo". De mon côté, je me sentais obligée de répondre, et je lui dis : "Léa". Elle me fit un grand sourire qui me dévoila ses jolies dents blanches, comme une rangée de perles. Je sus dès lors que c'était mon amie et j'en profitais, par signes, pour lui demander où nous étions. Elle me répondit, elle aussi par signes, que le pont suspendu sur lequel nous déambulions se nommait "le Pont des Miracles". Ouaah ! A vrai dire, cette petite promenade à travers les rues de Pékin me ravissait de plus en plus !

Alors, ne me souciant plus de rien, je chantais avec les autres, ne comprenant rien aux paroles, mais y prenant un plaisir intense. Une heure passa et finalement, je commençais à me lasser, d'autant plus que mes cordes vocales étaient bien fatiguées. Bref, l'idée de retrouver mes parents ne fit pas que me traverser l'esprit. En plus j'avais bien faim. Je fis comprendre tout cela à Kyo, qui sortit de sa poche un pain au chocolat (spécialité asiatique ?) qu'elle me tendit avec un grand sourire. Je m'empressais de mordre dedans avidement et, après une semaine de riz-nems, j'étais bien contente de retrouver un peu de cuisine française. Et quel délice ! Jamais je n'en avais mangé de meilleur.

Enfin. Je commençais à avoir très peur : le dragon vivant dans lequel j'étais embarquée avançait de plus belle, sans se fatiguer. Kyo et moi ne suivions plus la cadence, mais je ne vous dis pas la difficulté pour sortir de ce pétrin ! Prenant notre courage à deux mains, nous courions en sens inverse du courant, ce qui valut à Kyo de belles écorchures. Enfin sorties du dragon, nous nous retrouvions dans le foule, et malheureusement, toujours sur le pont suspendu, qui n'en finissait pas de finir. Nous marchions, toujours dans le sens inverse de la foule. Nous nous frayons un chemin parmi tous les gens joyeux, qui ne faisaient manifestement pas attention à nous. J'avais les larmes aux yeux.

Nous venions de revenir sur la terre ferme quand j'entendis une voix crier mon nom. C'était mes parents ! Hourra ! J'étais sauvée. Je marchais en direction de cette voix et je me retrouvais dans les bras de ma mère, pleurant à chaudes larmes. Kyo aussi était là. Comment la remercier ? D'abord j'expliquais à mes parents la gentillesse dont elle avait fait preuve à mon égard, et ils comprirent que c'était important pour moi de lui prouver mon amitié. Ils m'offrirent le plaisir de l'emmener en France avec moi, et nous devînmes les meilleures amies du monde. Elle apprit le français, et nous pûmes enfin converser en parlant.

Finalement, voilà comment une après midi plutôt embarrassante fit découvrir une belle amitié !

 
 
Bravo à Lisou et Léa pour leur très belle histoire !
 
Retour à la lecture des histoires

 

Kidadoweb - sites enfants : contes et histoires par les enfants et les ados

Kidadoweb : sites pour enfants et ados