Kidadoweb : sites pour enfants et ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre
 

Atelier d'écriture pour
les enfants et les ados:
Le jeu vidéo

L'histoire de Zoé, 10 ans

   
   

Que s'était-il passé? Où Matthias était-il tombé? Une grande tapisserie s'étalait sous ses pieds. Autour de lui, les murs étaient aussi noirs que la nuit. De petites meurtrières laissaient passer des filets de lumière très faibles. Des multitudes de portes d'acier parsemaient le mur noir. Matthias se leva. Il regarda le plafond. Au-dessus de lui, on ne voyait pas le plafond : il n'y avait que de l'ombre, et rien d'autre. A ce moment là, notre jeune héros sursauta. Deux yeux rouge sang aux pupilles dilatées brillaient dans l'ombre, le fixant avec méfiance. Une bouche avec trois rangées de dents apparut. Ses lèvres noires se confondaient avec l'ombre, et une langue fourchue vibrait dans le noir.

La bestiole sortit enfin de sa cachette. Deux oreilles longues comme une lampe de chevet pendaient au-dessus de sa tête. Un nez aux narines dilatées le reniflait, identifiant l'intrus. Son corps était aussi gros qu'un sumo."C'est un dragueune, une des créatures les plus dangereuses du jeu vidéo", observa Matthias. Le dragueune sortit de larges griffes, claqua des dents, signe de faim. D'un coup, il bondit sur le garçon, ses griffes fendant l'air. La créature donna un coup de pattes à notre jeune héros. Celui-ci esquiva, mais fut tout de même touché à l'épaule. Un large filet de sang coulait le long de son bras. Le dragueune fit une nouvelle tentative.

Le couloir était trop petit pour esquiver. Dès que la créature fut en face de lui, Matthias se contenta de lui mettre un coup de poing. Et à ce moment-là, le jeune garçon fut très surpris. Sa main, qu'il avait envoyée vers la créature, était maintenant une main de fer. Le choc fut très violent. Le dragueune fut projeté contre le mur qui trembla et menaça de se démolir. Mais Matthias savait que le château était protégé par un champ de force qui l'empêchait de se démolir. Le jeune héros se sentit soudain très lourd. Il sentit qu'il portait quelque chose dans les mains : un bouclier et un sabre de ninja orné d'un ruban bleu. Une armure entre le ninja et le chevalier le recouvrait de la tête aux pieds. Les symboles gravés sur son bouclier ressemblaient à un dragon crachant des flammes. Le dragueune se releva.

Matthias se préparait à l'achever, quand la créature prit soudainement la parole :
- Ne me fais pas de mal, dit-il de sa voix grinçante. J'ignorais que tu faisais partie des chevaliers d'Erabant.
- Et moi j'ignorais que tu en faisais partie, répondit Matthias.
- Je connais le château par coeur, dit-il. Je suis ici pour espionner Derdagna, le magicien au coeur de pierre. Je relève des informations pour le peuple, pour connaître tout sur le château. Si tu le souhaites, je peux accompagner tes pas.
- O.K, répondit le jeune héros. Mais, parmi toutes ces portes...
Il n'eut pas le temps de finir. Les murs vibraient, et commençaient à se rapprocher. Les portes devenaient transparentes, et le dragueune essaya d'en ouvrir une, mais elle disparut aussitôt.
- Il faut retenir les murs!cria le garçon. Nous allons être écrasés!
- On ne peut pas! Dans ce cas, je ne vois qu'une solution! Accroche-toi aux plaques osseuses de mon dos!
Le jeune héros obéit. Ses plaques étaient dures comme de la pierre. Le dragueune commença à grimper sur les murs. Ils disparurent bientôt tous les deux dans l'ombre. Ils arrivèrent dans une pièce inconnue.

- Ah, au fait, je m'appelle Ray.
Matthias n'eut pas le temps de répondre. Les os et le crâne qui recouvraient le sol bougeaient. Un tibia essaya de s'accrocher à un pied, le crâne à la mâchoire, les côtes à la colonne vertébrale et ainsi de suite. Une épée et un bouclier apparut, ainsi qu'un casque blindé. Maintenant, se tenait devant eux un chevalier-squelette terrifiant aux yeux rouges. C'était Ossrane, le mini-boss du château noir.

- Le tibia! cria Ray .Le tibia est son point faible! Il ne va pas être facile à toucher, celui-là!
- Fais diversion! Je vais l'attaquer par derrière!
- Eh oh! Gros tas d'os! Approche si tu l'oses!
Ossrane se dirigea vers Ray qui balançait ses griffes dans l'air pour l'intimider. Matthias courait vers sa jambe, il y était presque...mais un coup lui tapa la tête. Il se retourna. L'ossrane avait enlevé sa tête pour en faire un garde qui le surveillait. Avant de perdre connaissance, Matthias vit que Ray courait vers lui, tout en donnant des coups de griffes derrière lui.

Le jeune héros se réveilla. Le dragueune se tenait devant lui, et lui balançait un jet d'eau sur la figure.
- Tu te réveilles enfin, lui annonça-t-il. J'ai vaincu l'ossrane, il se jetait sur toi pour t'achever, j'en ai profité pour lui tirer une flèche de lumière sur ses deux tibias.
- Merci...
- Tu sais, dit le dragueune, quand je t'ai attaqué, j'ai tout de suite vu que tu étais sympathique. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de t'attaquer, on est comme ça, nous, les dragueunes.
Matthias ne put pas répondre. Une silhouette avec une cape ondulante flottait dans l'air, devant eux.
- Aha! Eh bien, voici deux victimes de plus que je vais ajouter dans mon manuscrit...
- On est plus forts que vous ne le croyez, Dardagna! Vous n'êtes qu'un monstre! Vous avez rasé la moitié de ce monde, en versant le sang de nos meilleurs guerriers!
-Aahaaha! Du courage, vous en avez. Mais vous ne connaissez pas la force. Vous ne ferez même pas le poids contre un carabate, ces grosses bêbêtes inoffensives...
A ce moment la, il poussa un hurlement et tira un rayon d'énergie bleue avec des nuances de rose. Matthias et Ray l'esquivèrent avec difficulté. Ray sortit une flèche de son carquois et tira sur Dardagna en prononçant une formule incompréhensible. Mais le magicien l'arrêta en utilisant ses pouvoirs. La flèche avait était tirée avec une rapidité incroyable, et le sorcier avait eut du mal à l'arrêter.

- Matthias, dit Ray. Je suis en train de te parler par télépathie .Le sorcier a du mal à arrêter les flèches, tu vas donc l'attaquer pendant que je lui en tire une dizaine, d'accord?
-O.K, ça marche!
Le dragueune commença à tirer plein de flèches en direction de Dardagna. Matthias avança doucement, puis brandit son épée vers le magicien. Puis il brandit son épée en direction du sorcier, mais celui-ci renvoya les flèches vers Ray qui les esquiva et le sabre du garçon se cogna contre un mur invisible.
- Tu crois m'avoir par la ruse, dit Dardagna en commencent à créer des boules d'énergie aux creux de ses mains. Mais ça ne marche pas ainsi. Tu vas mourir comme une punaise! Adieu, imbécile!
Il envoya un rayon si puissant que le jeune héros fut paralysé par la peur."Ca y est, songa-t-il. C'est la fin..."
-Nooooooon !!!
Ray se jeta devant Matthias, et ce fut lui qui se prit le rayon.
Matthias se rua vers le pauvre dragueune qui souffrait.
- Ma...Matthias...Je...je suis désolé...Tu vas devoir continuer seul...Adieu...
- Non...Je t'en prie Ray!
Il ne répondit pas. Il avait les yeux ouverts, et le garçon n'entendait plus le coeur de Ray battre. Le magicien ferma les yeux et ricana d'un rire cruel. Sans vraiment savoir ce qu'il faisait, Matthias se leva et cria:
-Flammes de lumière!

Aussitôt, une déflagration sortit de la main de Matthias qui se rua sur le magicien. Le sorcier poussa un hurlement de douleur, et tomba par terre. Matthias sauta sur lui et lui enfonça le sabre dans le coeur. A ce moment-là, un flash éblouit le jeune garçon. Il se trouvait à présent dans sa chambre, devant son PC.

Matthias jeta un coup d'oeil sur sa pendule en forme de grenouille. Il était toujours 12h moins 5, le temps n'avait pas changé quand il était parti. Et, sur l'image de son ordinateur, il vit un ninja-chevalier planter son sabre dans le coeur du magicien, et plus loin, le corps de Ray étendu sur le sol. Ceci prouvait qu'il était réellement entré dans le jeu, et il s'était fait un ami, un ami qui s'est sacrifié pour lui. Il n'oublierait ce geste qu'avait fait Ray pour lui.

Mais le plus important, c'est qu'une grande amitié les liera jusqu'à la fin des temps.

 
 
Bravo à Zoé, 10 ans pour son véritable roman d'aventure !
 
Retour à la lecture des histoires

 

Kidadoweb - sites enfants : contes et histoires par les enfants et les ados

Kidadoweb : sites pour enfants et ados