Kidadoweb : sites pour enfants et ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre
 

Atelier d'écriture pour
les enfants et les ados:
Harry Potter

L'histoire d'Elanore

   
   
Les deux marmites étaient renversées sur le sol et les mixtures qu'elles contenaient se répandaient lentement entre les dalles froides du cachot. La classe entière avait les yeux rivés sur Harry et Malfoy.

"Eh bien, Potter! C'est ce qu'on peut appeler une potion détonante! Mais malheureusement, cela ne ressemble en rien au Polinectar que je vous ai demandé...la prochaine fois, peut-être!" claironna Slughorn en agitant sa baguette pour remettre la pièce en ordre.
-Pas trop de mal, Harry? demanda Ron en aidant son ami à se relever.
-NE ME TOUCHE PAS, WEASLEY!!! Rugit-il.
-Oui, oui, ça va, ne t'en fais pas! dit Malfoy au fond de la pièce.

Ces deux répliques avaient surgi simultanément des deux coins du cachot. Ron, qui avait effectué un splendide saut en arrière, dévisageait Harry, qui lui scrutait le visage de Malfoy, qui lui à son tour lui renvoyait un regard haineux.

Un silence pesant s'abattit sur la classe.

-Ha...Harry? questionna timidement Hermione, c'est toi?
-NE T'APPROCHE PAS, SALE SANG-DE-BOURBE!!
-Je suis là, Hermione! s'exclama Drago.
-Professeur, je crois que...commença Ron, mais il fut interrompu par un cri de rage qui résonna contre les parois de pierre: Harry avait sorti sa baguette et la pointait sur un Malfoy désarmé qui fouillait frénétiquement ses poches vides avec le faible espoir d'y trouver là le moyen de contrer toute attaque.
-EXPELLIARMUS!

Hermione et Ron avaient crié à l'unisson, faisant valser la baguette d'Harry dans les airs et l'envoyant du même coup s'écraser contre un mur.
-Oh non! Non! Non! gémit faiblement Slughorn qui déglutit avec peine en s'efforçant de contrôler les tremblements nerveux de ses petites mains boudinées. La sueur trempait ses tempes et roulait le long de ses joues rondes.

Drago regardait fixement le corps mou étalé en face de lui. Il releva lentement la tête et remercia ses deux amis du regard avant de se tourner vers son professeur.
-Monsieur? Je...je crois que je ne vais pas supporter beaucoup plus longtemps de rester dans ce corps-là...

La classe sembla enfin comprendre la situation: La déflagration qui avait suivi l'explosion des marmites de Drago et Harry avait permuté leurs deux esprits! Les deux ennemis se retrouvaient donc chacun prisonnier du corps de l'autre...

-Je ne connais pas de remède contre ce fâcheux problème, articula lentement le petit homme épais. Mais je peux chercher dans mes grimoires, ne vous en faîtes pas! On a déjà eu affaire à des situations bien plus graves!
Il esquissa un sourire qui se voulait encourageant mais qui ne réussi qu'à déformer un peu plus son visage très pâle marqué par l'anxiété.
La sonnerie retentit alors, marquant la fin du cours et de la journée. Les quelques élèves sortirent dans un brouhaha de chuchotements, les uns aidant le corps de Harry à marcher tant bien que mal jusqu'à l'infirmerie et les autres commentant l'événement avec gravité.
Drago saisit rageusement son sac et, accompagné de Ron et d'Hermione, quitta la pièce, non sans avoir jeté un oeil à Slughorn qui semblait plus tituber que marcher tant ses jambes tremblaient.
-Harry! Harry! Attends-nous! cria Hermione.
Mais il ne semblait pas l'entendre. Son pas vif le conduisit jusqu'au bureau de McGonagall où ses deux amis le rejoignirent essoufflés.
-T'aurais pu rester avec nous au lieu de nous faire faire un marathon! pesta Ron.
-Désolé, répondit sèchement Drago. Je ne veux pas rester toute la journée dans ce corps-là, alors dès que je serais redevenu Harry, je vous présenterai mes plus plates excuses et mes plus sincères remerciements, d'accord?
-Malf...heu...Harry, qu'est-ce que tu comptes faire ici? demanda Hermione en regardant la porte devant laquelle ils se trouvaient.
-Demander de l'aide. Je doute qu'il nous trouve un antidote aujourd'hui, vu l'état de ses nerfs...

Il toqua.

-Entrez! dit une voix fière.

Ils s'approchèrent du bureau avec un peu plus de timidité qu'ils ne l'auraient voulu. McGonagall les accueilli fraîchement.
-Que puis-je pour vous, Drago? Je ne suis pas la responsable de votre maison et, que je sache, vous n'avez jamais été quelqu'un de très intéressé par la métamorphose. Avez-vous quelque chose à dire, Mlle.Granger, Mr.Weasley? Je suis étonnée de ne pas vous trouver avec Mr.Potter...
-Mais, professeur, JE SUIS Harry Potter! s'exclama Drago avec véhémence.
-Quelle est cette plaisanterie de mauvais goût!? s'indigna McGonagall en regardant successivement les trois jeunes gens.
Ils lui contèrent toute l'histoire, mais elle secoua la tête.
-Je ne peux rien pour vous, j'en ai bien peur. Seul l'art des potions peut détruire l'un de ses charmes.

Ils murmurèrent un merci inaudible et sortirent la tête basse.

Harry, emmuré dans le corps de Malofoy, n'avait aucune envie de manger. Il monta donc seul vers la salle commune des Griffondor.

"Joncheruine", dit-il d'une voix lasse.
-Eh là! Vous ne seriez pas de Serpentard, vous?
-...
-Il n'est pas question que je vous laisse entrer! Un disciple de Salazard! Mais vous ne doutez de rien, mon garçon!
-Mais...je suis Harry Potter. Enfin, mon corps est celui de Drago, mais je suis Harry! Vous comprenez?
-R-i-d-i-c-u-l-e! Vous pouvez passer la nuit ici, je n'en ai cure.

La dame en rose se figea et ne lui adressa plus la parole. Il eut beau crier, elle restât insensible à ses lamentations pleines de colère.

Il se résigna et s'assit devant le tableau, attendant l'arrivée d'un de ses condisciples. Heureusement pour lui, ce fut Ron qui arriva et non pas un autre Griffondor qui l'aurait sans doute pris pour le véritable Malfoy. Mais le portrait refusa à nouveau de le laisser.

La dame en rose changea d'attitude lorsque McGonagall arriva, alertée par Hermione qui avait assisté à une bonne partie de la dispute entre Ron, Drago-Harry et le tableau.

Enfin, ils purent rentrer dans le salon confortable et accueillant de la salle commune, mais Harry ne préféra pas s'attarder en ces lieux.

-Je vais me coucher. Bonne nuit.

Un silence.

D'ordinaire tendu et mauvais, le visage de Malfoy prenait un aspect presque sympathique avec la bouche qui esquissait un petit sourire sincère et fatigué.

-Harry, murmura Hermione en posant sa main sur son épaule, ne t'en fait pas, on va trouver une solution. Je te le promets.
-ON te le promet, renchérit Ron. T'en fais pas, va, on en a vu de bien pire que Slughorn, hein?
-Je ne te le fais pas dire...

Son sommeil fut curieusement léger, peuplé de rêves impalpables et cotonneux. Des songes qui appartenaient à son esprit se mélangeaient avec des images qui étaient ceux de Malfoy. Il se perdit dans ce labyrinthe de souvenirs et d'imaginaire.

Un rayon de soleil perçant le réveilla. Son premier réflexe fut de tâtonner sur sa table de nuit pour retrouver ses lunettes. Il se rappela bientôt des événements de la veille, et sorti de son lit sans faire de bruit. Le miroir lui présenta son visage! Son propre visage! Il n'y croyait pas!

-Ron! Ron! Réveille-toi, fit-il en secouant son meilleurs ami, vite! vite!
-Mmmmmm...
-Roooooon! Réveille-toi!!
-Quoi? Grommela le dormeur.
-Dis-moi, je ressemble à Harry? Je suis moi? Hein?
Ron ouvrit péniblement les yeux et resta un instant interdit.
-Heu...Oui, Harry, c'est bien toi!! C'est ton corps!

Le sol se désagrégea sous les pieds de Voldemort qui sourit, découvrant une rangée de dents jaunâtres. Ainsi, on pouvait se transformer en quelqu'un d'autre? Intéressant, très intéressant...Il ré atterrit dans son repaire, se frotta les mains, rangea soigneusement la pensine dans un coffre et sortit de la pièce d'un pas pressé. Son visage émacié n'annonçait rien de bon...

 
 
Une magnifique histoire envoyée par Elanore
 
Retour à la lecture des histoires

 

Kidadoweb - sites enfants : contes et histoires par les enfants et les ados

Kidadoweb : sites pour enfants et ados