Kidadoweb : sites pour enfants et ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre
 

Atelier d'écriture pour
les enfants et les ados:
Le train fantôme

L'histoire de Manon 12 ans

   
   

Je jetai un dernier coup d'oeil à la pancarte qui indiquait le nom du manège : Hellgrind. Tandis que le train s'ébranlait, j'observai les personnes qui m'accompagnaient. C'était tous des enfants, et tous avaient l'air un peu anxieux. Moi aussi, il faut l'avouer. Le train commença à prendre plus de vitesse et, tout à coup, monstres, vampires et autres fantômes surgirent autour de nous. Des cris d'effroi jaillirent de tous les côtés tandis que je me contentais de regarder un des vampires avec un petit sourire. Ils étaient faux, ça se voyait. Décidément, j'avais eu tord de monter dans ce train. J'allais m'ennuyer, c'était certain. Brusquement, le wagon se mit à trembler et à faire des soubresauts. Il faisait à présent plus sombre et le fond de l'air semblait s'être refroidi. Une brise fraîche ébouriffa mes cheveux. Finalement, il n'était peut-être pas si mal, ce train. Soudain, il y eu un choc et je fus projetée en avant. Un peu étourdie, je redressai la tête et constatai que le train s'était arrêté. Je réussis à sortir du wagon et rejoignis les enfants du train qui s'étaient regroupés un peu plus loin.
- Qu'est ce que fait là ? s'interrogea l'un d'eux.
- J'sais pas, répondit quelqu'un. Mais c'est lugubre.
En effet. Sous nos chaussures, il y avait de la terre froide et rien à l'horizon, si ce n'est qu'une sorte d'arcade sombre qui se dressait devant nous.
- On va tous mourir ! s'écria un petit garçon d'une voix perçante.
- Mais non, mais non... essaya de le rassurer une fille qui était sûrement sa grande soeur.
Elle n'avait pas l'air d'avoir peur, simplement surprise. Je m’approchai d'elle.
- Je m'appelle Manon, et toi ? lui demandai-je.
- Charlotte. Tu as une idée de l'endroit où on est ?
- Aucune. Mais je pense qu'on devrait aller par là, je répondis en pointant mon doigt vers l'arcade.
- Bonne idée, approuva Charlotte.
Nous nous dirigeâmes vers l'arcade, accompagnées du petit frère de Charlotte. Les autres enfants nous suivirent. J’aperçus soudain une silhouette devant nous. Je me précipitai sur elle.
- S'il vous plait... Où est ce qu'on est ? Demandai-je.
C'était un homme. Il était immense, habillé d'habits sombres et d'une incroyable pâleur.
- Vous êtes à Hellgrind, le portail du monde des morts, répondit-il en désignant le haut de l'arcade.
En effet, il y avait une pancarte qui portait l'inscription "Hellgrind", comme le nom du train fantôme.
- Pourriez-vous me donner vos noms pour que je puisse vous laisser passer ? dit l'homme.
- Oh euh... fit Charlotte. En fait, nous voudrions repartir...
- Repartir ? s'écria l'homme en levant un sourcil. Personne ne repart jamais d'ici !
- On ne pas veut rester ici, déclara un des enfants.
- Dans ce cas, veuillez m'indiquer vos noms pour que je puisse...
- On ne veut pas entrer non plus ! M’énervai-je. Venez, on va repartir dans le sens inverse du train, dis-je en me tournant vers les enfants.
Ceux-ci approuvèrent d'un signe de tête.
- Si vous essayez de vous échapper, je vais devoir sonner l'alarme, prévint l'homme.
Je ne fis pas attention à ce qu'il disait et lui tournai le dos. L'homme haussa les épaules, leva le bras d'un geste lent et tira sur une corde qui pendait à côté de lui. Une grosse cloche sonna. Elle produisait un son très différent des cloches normales : plus grave et beaucoup moins joyeux. Un cri aigu retentit soudain, suivant par d'autres bruits semblables. Une horde d'immenses aigles noirs volaient dans notre direction. Les enfants, paniqués, se mirent à hurler.
- Suivez-moi, hurlai-je en courant vers le train.
Nous courûmes tous vers l'endroit d'où nous venions. Lorsque que je dépassai le train, les cris des aigles se faisaient plus proches. J'accélérai et me retrouvai dans le noir complet, comme tout à l'heure. Les enfants continuaient à crier et à courir autour de moi tandis que j'avançais à l'aveuglette. Brusquement, je débouchai à l'air libre. Seule. Je ne savais pas où j'étais. Mes pieds me guidèrent jusqu'à chez moi, puis je me sentis me jeter sur mon lit et m'endormir. Je voulais oublier, tout simplement.

C'est un an après l'épisode du train fantôme. J'ai fini par me convaincre que ce n'était qu'un cauchemar et je n'avais jamais revu Charlotte et son petit frère, ni aucun des enfants qui m'accompagnaient. Ma soeur a réussi à me convaincre d'entrer dans un train fantôme, et, tandis que le train démarre, je me tourne vers elle.
- C'est quoi déjà, le nom du manège ?
- Je ne sais pas... Un nom bizarre, du genre Hegrill, ou Hellgrind, je crois.
Je me fige. Mes yeux s'écarquillent de terreur et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
- Qu'est ce qu'il y a ? S’inquiète ma soeur.

Je suis incapable de répondre. Je parvins à fermer les yeux et je sens le wagon s'enfoncer dans les ténèbres du train fantôme...
 
 
Bravo à Manon !
 
Retour à la lecture des histoires

 

Kidadoweb - sites enfants : contes et histoires par les enfants et les ados

Kidadoweb : sites pour enfants et ados