Kidadoweb : sites pour enfants et ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil Activités : accueil Jeux en ligne pour enfants et ados Bricolage pour enfants et ados Coloriage Kidadoweb Blagues pour enfants et ados Atelier d'écriture enfants ados Tests de personnalité pour enfants et ados Activités de fêtes pour les enfants et les ados
Kidadoweb sites enfants ados : accueil de l'annuaire L'encyclopédie des enfants et des ados Lhistoire pour les enfants et les ados Kidadoweb : plan du site Le coin des parents Nous joindre
 

Atelier d'écriture pour
les enfants et les ados:
Le déguisement du carnaval

L'histoire de Zoé, 10 ans et demi

   
   

LES AVENTURES DE JULES

J'ai toujours de bonnes idées. Enfin, pas vraiment, car l'idée d'aller dans ce train fantôme maudit (voir la deuxième aventure de Jules dans "Le Train Fantôme"), ce n'était pas vraiment une bonne idée...Mais si jamais je n'arrivai pas à temps ? Anita, elle m'en voudrait beaucoup, et elle ne m’invitera plus jamais à une fête ! Et en plus, elle est jolie Anita...Bon, je n'ai pas vraiment le temps de penser à tout ça, je dois trouver un bon déguisement. Ah, je me souviens ! J'en avais acheté un avec les copains !
-Maman, tu sais où est mon déguisement ?
-Quel déguisement, chéri ?
-Tu sais, celui du méga mugul géant à dents de sabres et à trois têtes !
-Ah, ce truc ? dit ma mère. Je l'ai jeté, je croyais que c'était un vieux déguisement fichu que tu ne mettais plus...
Déjà, ce n'est pas gagné. Bon, passons au plan B : je vais chercher certains objets pour me fabriquer un super déguisement pour plaire à Anita et foutre la trouille aux autres filles.
Tiens, j'ai déjà une idée.


 Je fonce dans le grenier. A peine ai-je poussé la porte que je sens l'air froid pénétrer sous mon tee-shirt et un frisson me parcouru le dos. Il faisait très froid dans cette pièce et même s'il faisait sombre, je voyais des mouches voler dans la pénombre, près de la fenêtre qui laissait entrer un faible filet de lumière. Même si j'étais encore derrière la porte, je pouvais sentir une forte puanteur qui mêlait à la fois une odeur de moisi et de renfermé. Les toiles  d'araignées recouvraient le plafond. Depuis combien de temps n'étais-je pas entré dans ce grenier ? 3 ou 4 ans peut-être...


 Vous vous demandez ce que je viens faire dans un endroit aussi vieux ? Et bien, attendez de voir la suite...
Il a fallut que j'appuie plusieurs fois sur l'interrupteur pour que la lumière se décide enfin à s'allumer. Des tas de vieux meubles s'empilaient, s'entassaient ou s'alignaient sur les murs. Surpris par la lumière, quelques araignées s'enfuirent et se cachèrent sus les meubles .Au milieu de la salle, trônait une table de ping-pong qui n'avait plus d'utilité. Une petite boite en carton était posée dessus. Le filet s'était décroché avec le temps, et il y avait plusieurs petites flaques d'eau, surement à cause du tuyau un peu cassé au-dessus de moi. J'avançais vers la fameuse table, mais arrivé à quelques mètres, je m'arrêtais nette. Là, sur la table, il y avait...un rat. Un gros rat bien gras grignoter une saleté un peu marron bleutée. Il achevait de manger cette chose, et me regarda de ses yeux noirs. J'avais du affronter des arbres cannibales, trouver un ascenseur dans le monde des morts, j'ai aussi dû rester toute une journée sous la forme d'un dalmatien (voir la première aventure de Jules "Une histoire qui a du chien "), mais un rat, c'était pire que tout ça. L'air menaçant, il se tenait à côté de la boite en carton, celle que je voulais. J'approchais tout doucement, respirant fort et je me retenais pour ne pas crier. J'approchais ma main de la boite, trèèèèèèèèèèèèèèèèès lentement, et soudain, je trébuchais sur un tapis. Je me retins de justesse sur la table, mais pas pour longtemps : elle était très vieille la table, donc elle cassa sous mon poids. Le rat se retrouva propulsé dans les airs, tout comme la boite qui retomba juste devant moi, et des balles de ping-pong blanche en sortirent. Mais, le rat retomba malheureusement...sur ma tête. Je poussais un cri de dégout mêlé à un cri d'horreur. Je pris la boule de poil crasseuse par la peau du cou et la jetai n'importe où. Mamamya ! Je l'ai jeté par la fenêtre !
-J'espère que personne n'ai dessous...murmurais-je.
Je quittais la salle, et avant de fermer la porte, je n'eus que le temps d'entendre "AAAAAAAAH !!!! UN RAT !" Je refermais la porte en vitesse avec un petit rire.


  Déjà, j'ai les deux balles de ping-pong. Qu'est-ce qu'il ne faut pas  faire pour trouver un déguisement !
Je me précipitais à mon bureau, et je pris un couteau dans la cuisine en passant. Je coupais les balles de ping-pong en deux, et je fouillais dans ma trousse pour trouver un feutre noir, un autre vert et un feutre rouge. Je fis deux points noirs sur les balles pour faire des pupilles, autour un cercle vert, et je fis des veines rouges sur les bords. Voilà, j'avais mes yeux de monstres ! Je perçais quand même deux trou dans les pupilles pour voir...Deuxième étape : le jardin. Je franchis le couloir et la véranda pour déboucher dans le jardin. Quelques poignées d'herbes devraient suffire...J'en pris de grosses poignées, et les mit dans un seau.J e retournais à la maison, et dans ma chambre, j'enfilais des habits verts. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir inventer ? Je descendais les escaliers et vit ma petite sœur s'amuser avec de la peinture. Tiens tiens...
  Je revenais dans ma chambre avec un pot de peinture verte. Je m'en colorais le visage, les mains et toutes les parties de mon corps voyantes .Si maman me voyais comme ça, j'étais mort.
-Jules chéri, j'emmène ta sœur faire un vaccin. Je reviens dans une heure, d'accord ?
-Heu...D'accord maman !

Miracle ! Il ne me restait plus qu'une chose, où plutôt deux. Il y avait une petite lampe de chevet verte sur le bureau de mon père. J'hésitais...Mon père risquait de me gronder TRÈS fort .Mais je ferais tout pour Anita ! Je la pris, et dessina un point noir dessus. Je pris un fil sur la commode, et attacha la lampe sur ma poitrine .On aurait dit un œil d'alien ! Il ne me restait plus grand chose. Dans la salle de bains, il y avait un bandeau noir appartenant à ma sœur. Je le pris, et je descendis de l'escalier. Il y avait deux ressorts dans le garage, deux ressorts rouillés. Je les apportais dans le salon, et avec la peinture que ma sœurette n'avait pas rangée, je peignais les deux ressorts en noirs et je les attachais sur le bandeau. Il ne me restait plus qu'une chose, mais aussi plus que dix minutes ! Il fallait me dépêcher. Les chaussons de ma soeur étaient là, à côté de moi. Il y avait des petits pompons verts dessus. Je les arrachais, et les collais sur les ressorts. Je mis le bandeau sur ma tête .On aurait dit que véritable antennes d'alien ! Maintenant, il ne me restait plus que l'herbe et les yeux d'alien en balle ping-pong. Les poignées d'herbes finirent sous mon tee-shirt vert, qui me faisait un gros ventre et je coinçais les yeux d'alien sous mes sourcils. Voilà, j'étais déguisé.


  La maison d'Anita était à deux pas d'ici, et je l'atteignis sans trop de difficultés. A peine entré, tout le monde me regardait.
-Jules, c'est toi ?
Sur mon côté, ce tenait la belle Anita.
-Super, tu n'as pas oublié ma fête ! Je suis si heureuse !
Elle se jeta dans mes bras et me fit un bisou sur le nez.
J'avais fourni de gros efforts, et tout ça a été récompensé. C’est le plus beau des cadeaux qu'il ne m'ai jamais été fait : un bisou d'Anita.

 
 
Bravo à zoé pour son imagination, quelle superbe histoire encore une fois !!!!
 
Retour à la lecture des histoires

 

Kidadoweb - sites enfants : contes et histoires par les enfants et les ados

Kidadoweb : sites pour enfants et ados